Huile d’onagre

Connue sous diverses appellations, « jambon des jardiniers », « herbe aux ânes » ou encore « primevères du soir », l’onagre est une plante herbacée reconnaissable à ses fleurs odorantes d’un jaune éclatant. Son fruit renferme de minuscules graines dont on extrait l’huile d’onagre, généralement par pression à froid.

Comment l’utiliser en cuisine

De couleur jaune et de texture gluante, cette huile est assez difficile à trouver sous forme de bouteille et se rencontre le plus souvent en gélule ou en capsule. Cette forme est préférée car l’huile d’onagre se conserve très mal, une fois la bouteille ouverte, elle ne tient pas plus de 2 mois. Certains fabricants lui ajoutent de la vitamine E pour améliorer sa conservation.

Si les racines, les fleurs et les feuilles de l’onagre ont une place de choix en cuisine et servent à concocter de savoureux mets (ragoûts, salades, tempura de fleurs d’onagre), l’huile d’onagre est elle plus rare dans ce domaine. A la rigueur on peut l’utiliser pour des assaisonnements mais d’autres huiles lui sont souvent préférées.

En plus de sa mauvaise conservation, l’huile d’onagre est assez coûteuse. Un bon moyen de pallier à cela est de broyer des graines d’onagre dans un mortier. Une fois broyés ces graines ont des propriétés presque équivalentes à celles de l’huile et peuvent être incorporées dans du pain, des soupes ou utilisées comme garniture pour remplacer les graines de pavot.

L’huile d’onagre reste principalement utilisée comme complément alimentaire sous forme de capsules de 500 mg, 1000 mg, 1300 mg à prendre deux ou trois fois par jours aux repas. Ces capsules s’attaquent à des problèmes de santé ciblés.

Ses vertus 

Connue depuis longtemps des amérindiens pour ses bienfaits, l’huile d’onagre est, comme on l’a vu, essentiellement utilisée à des fins thérapeutiques.

L’huile d’onagre contient de l’acide gamma-linolénique (AGL), un oméga 6 qui agit comme anti-inflammatoire et permet de soulager entre autres l’arthrite rhumatoïde.

Revitalisante et régénérante, elle est efficace pour lutter contre le syndrome de fatigue chronique. Elle agit sur certaines maladies cutanées comme l’eczema, le psoriasis et autres inflammations de la peau. Pour des personnes saines elle permet d’avoir une peau nette et ralentit son vieillissement.

Elle permet de traiter les dérèglements hormonaux chez la femme comme les troubles prémenstruels (tension mammaire, ballonnements abdominaux, migraine) et les troubles liés à la ménopause par son action régulatrice sur les hormones.

Combinée avec des huiles de poisson et du calcium, elle améliore la densité minérale osseuse chez les personnes âgées souffrant d’ostéoporose. Ajoutée à une infusion, elle permet de calmer la toux et de traiter l’asthme.