Huile de foie de morue

On se souvient tous avoir pincé le nez pour avaler d’une seule traite une cuillère d’huile de foie de morue sous les conseils bienveillants de nos grand-mères. Cette huile a été initialement utilisée au 18ème siècle par un médecin anglais pour soigner le rhumatisme puis au 19ème siècle en Allemagne pour traiter le rachitisme. Aujourd’hui son utilisation n’est plus restreinte à ces deux maux.

Comment l’obtient-on ?

Après avoir extrait le foie de morue, celui-ci est cuit à la vapeur puis écrasé. Il subit ensuite une décantation pour finalement obtenir cette huile fortement odorante.

Comment l’utiliser en cuisine

Son goût extrêmement fort et puissant peut en rebuter plus d’un. A priori on a du mal à imaginer de l’huile de foie de morue dans nos cuisines. Et pour cause, l’huile de foie de morue a d’innombrables vertus mais pas celle de ravir nos papilles. Donc à éviter ! Si ça peut en rassurer quelques-uns, grâce à des procédés de filtration toujours plus performants, il est possible de réduire l’amertume de ce goût.

L’huile de foie de morue est donc avant tout un complément alimentaire à consommer quotidiennement ou en cure. Elle peut être prise crue pour les plus courageux et pour ceux qui n’arrivent pas à s’accommoder de son odeur, on peut la consommer en capsules ou en gélules ou bien mélanger l’huile avec du jus d’agrumes qui aidera à faire passer le goût.

Ses vertus 

L’huile de foie de morue contient une forte concentration de vitamines A et D comparativement aux autres huiles de poissons. Elle est également l’une des meilleures sources connues d’oméga 3. Parmi les bienfaits de la vitamine A sur l’organisme : elle est excellente pour la peau et les muqueuses ainsi que pour la vision. La vitamine D permet de consolider les os, de prévenir les caries dentaires ainsi l’ostéoporose quand elle est associée avec du calcium.

Ses bienfaits profitent également aux femmes enceintes puisqu’une consommation régulière d’huile de foie de morue contribue au bon développement du fœtus.

Elle contient deux acides gras essentiels qui ne sont pas fabriqués par l’organisme : acide docosa héxanoïque (DHA) et acide eicosapentanoïque (AEP). Le premier permet de réguler la tension artérielle, réduire le taux de triglycérides, renforcer le système immunitaire et agit comme anti-inflammatoire. Le DHA lui aussi est un anti-inflammatoire.

L’huile de foie de morue s’est attirée les faveurs des médecins qui la prescrivent fréquemment ainsi que des sportifs qui l’utilisent pour soulager les douleurs musculaires.

Il est recommandé de suivre les doses prescrites car un excès de vitamines A peut nuire à la santé.