Epicerie végétalienne

Le végétalisme est considéré comme une forme extrême du végétarisme. Pas de protéines du règne animal mais pas de laits, d’œufs, de beurre ou de miel non plus dans ce régime. La question est de savoir comment avoir une alimentation saine en se privant d’autant d’aliments considérés essentiels. Là encore, on verra que ce régime n’est pas aussi déséquilibré qu’il y paraît.

Que peut-on manger quand on est végétalien ?

laits végétauxLes substituts aux protéines animales sont nombreux, pour faire le plein d’énergie le matin, les végétaliens ont recours au yaourt de soja, ou bien à des laits végétaux en particuliers les plus doux d’entre eux comme le lait de riz riche en sucres lents, le lait d’amande ou le lait de coco tous deux riches en minéraux mais un peu gras. Il est aussi nécessaire de composer des mélanges de céréales et de légumineuses pour avoir tous les acides aminés indispensables à l’organisme. Les tartines au beurre d’arachides sont tout aussi délicieuses que les tartines au beurre ordinaires pour un petit-déjeuner gourmand et sain.

Les végétaliens doivent favoriser les légumineuses, le tofu, les graines, les noix et les levures alimentaires qui sont un très bon moyen de remédier aux carences alimentaires et comblent tous les besoins en protéines, elles sont utilisées comme parmesan ou saupoudrées sur des salades, des légumes cuits à la vapeur ou des soupes.

Des aliments riches en vitamines C tels que : le kiwi, la clémentine, l’orange…etc. assurent une bonne absorption du fer par l’organisme.

Pour ce qui des pâtisseries et autres gâteaux, les végétaliens peuvent se passer du lait animal en le remplaçant par du lait végétal et en remplaçant le beurre par du yaourt de soja ou des huiles végétales comme l’huile d’olive ou d’amande. Du seitan ou du tofu poêlé et accompagné de légumes est un bon succédané de viande.

Gare aux carences

Les végétaliens sont encore plus sujets aux carences alimentaires que les végétariens et doivent donc prendre davantage de précautions.

On déplore dans les régimes végétaliens un manque de vitamine D, celui-ci peut être compensé par des boissons de soja ou de riz enrichies ou bien grâce à une exposition au soleil. Le calcium lui aussi manque à l’appel, outre les laits végétaux, il faut veiller à boire des eaux minérales qui en contiennent une bonne quantité ou bien mettre le paquet sur certains légumes (feuilles de navet, brocolis, chou vert frisé…etc.)

Comme les végétariens, les végétaliens peuvent avoir des carences en vitamine B12 et en minéraux, dans ce cas les oléagineaux et les céréales constituent des solutions appropriées.

Enfin pour compenser le manque d’omégas-3 qu’on trouve dans certains poissons, il est conseillé d’inclure dans son alimentation de l’huile et graines de lin, des graines de chia et de chanvre et des micro-algues marines.

Bienfaits du régime végétalien

En plus de ses répercussions positives sur l’environnement, le régime végétalien est bénéfique à certains regards sur notre santé

Le régime végétalien est moins riche en acides gras saturés (mauvaises graisses) et donc contribue à lutter contre le surpoids, le diabète et le surplus de cholestérol et l‘hypertension artérielle.

Comme le régime végétarien, il est riche en fibres qui réduisent l’appétit et facilitent le transit intestinal en plus de prévenir l’apparition du cancer colorectal.