Planter salade

planter saladeLa salade est assez facile à planter et n’est pas exigeante en matière de place. Salade est en fait un terme générique dont qui recouvre plusieurs plantes dont on consomme les feuilles. Son nom provient d’un plat salé consommé en Rome antique

Choix de la variété

Il existe principalement deux types de salades les chicorées et les laitues. Chaque type renferme une multitude de variétés. Les chicorées comprennent entre autres la chicorée frisée et la chicorée scarole. Les laitues comprennent notamment les laitues à couper (vertes ou rouges) et les batavias. On trouve également quelques salades qui n’appartiennent pas à ces deux types comme le cresson et le pourpier.

Ce qui met le plus de temps à pousser et à se former dans une salade est la pomme. Donc si l’on souhaite obtenir une récolte rapide, on choisira des variétés qui ne sont pas pommées. La roquette, le pissenlit et le cresson sont celles qui poussent le plus rapidement. Les laitues à couper ou feuilles de chênes sont les moins rapides à pousser. Les variétés de salades dites de « plein champ » peuvent supporter les hivers rudes.

Plantation

Le plus simple pour réussir sa plantation de salade est de se servir de plants achetés du commerce ou qu’on aura faits poussés. Ces plants peuvent être à racines nues ou accompagnés d’une motte de terre. Les salades en mottes sont celles qui assurent la croissance la plus rapide. La période de plantation est changeante selon les variétés.

Avant d’entamer la plantation, les plants doivent être trempés. La salade apprécie un sol travaillé en surface sur 5 à 10 cm mais pas forcément labouré. Repiquer les plants de salade en ligne dans des sillons préalablement humidifiés en laissant un écart de 25 à 30 cm entre les plants. On pourra intégrer un peu de fumure organique au moment de planter. En mettant les plants de salade, il faut prendre soin de ne pas enterrer le collet pour éviter les problèmes de pourriture de ce dernier et tasser légèrement la terre autour des plants.

Pour des plants à racines nues, il faut prendre soin de ne pas abîmer les racines au moment de les déterrer pour les repiquer. Il faudra extraire le plus de racine possible sans endommager les feuilles.
La résistance au mildiou et aux pucerons est variable selon la variété choisie. Les chenilles et les limaces constituent les plus grandes menaces pour la salade. C’est pourquoi il est recommandé de répandre des cendres autour des plants ou bien d’utiliser des granulés anti-limaces au ferramol.  On récolte en moyenne 50 à 70 jours après avoir planté