Planter petit pois

planter petit poisLe petit pois est un légume riche en fibres, glucides et vitamines qui se consomme le plus souvent en tant que légume d’accompagnement ou dans des jardinières et purées. Il a été très populaire en France au 17ème siècle et continue de l’être en raison de sa saveur sucrée. Sa culture est assez simple et ne nécessite pas beaucoup d’entretien.

Choix de la variété

Il existe beaucoup de classifications possibles du petit pois selon le critère retenu (nature de la peau, longueur des tiges, etc.).

On distingue tout d’abord les pois à écosser dont on ne consomme que les graines et les pois mangetout ou pois gourmands.

La première catégorie comporte des variétés à peau lisse telles que la variété Auréole, Douce Provence ou Express à longue cosse. Elle comporte aussi des variétés à peau ridée telles qu’Arkel ou le  pois de Kelvedon. Enfin on y trouve aussi des variétés à rames ou naines selon la longueur de la tige. Les pois à peau ridée ont tendance à être plus sucrés.

Pour les pois mangetout, les principales variétés sont Corne de bélier et Carouby de Maussane.

Plantation

Le pois aime les sols humides, riches, profonds et aérés et n’apprécie pas la sécheresse. Un sol lourd et argileux qui ne laisse pas pénétrer l’air est donc à éviter. Le sol doit être bien ameubli pour permettre au pois de s’enraciner, il faudra donc bien bêcher le sol.

Le petit pois aime être exposé au soleil à condition qu’il ne tape pas trop fort.

Le semis a lieu d’octobre à janvier dans les régions froides et de février à mai sinon. Les variétés à graines ridées sont à semer de mars à juin.

Avant tout, creuser un sillon de 2 à 3 centimètres de profondeur et y mettre du terreau avant d’y disposer les graines de petit pois en respectant une distance de 40 cm en tout sens pour les variétés naines et de 60 cm en tout sens pour les variétés à rame. Recouvrir ensuite, tasser légèrement et arroser en pluie fine. Par temps sec, l’arrosage devra être plus important. Un paillis sera utile pour conserver l’humidité et empêcher l’apparition de mauvaises herbes.

Les pois en particulier les pois à rame ont besoin d’un soutien durant leur croissance, on pourra apporter ce soutien par le biais de tiges, d’un filet ou d’un grillage.

Il est conseillé d’éviter de repiquer des plants qui ont grandi dans du terreau car les pois ont des racines pivotantes, donc cette méthode ne leur convient pas. Cependant on pourra les laisser tremper dans de l’eau pour faciliter la germination.

Le petit pois est sensible aux maladies (mildiou, oïdium) et aux parasites (pucerons, larves, chenilles). Si jamais un plant est atteint il faudra l’arracher.

Le petit pois se marie bien avec la carotte, le navet et la pomme de terre mais pas avec l’ail, l’oignon, l’échalote ou le poireau.

Les petits pois sont à récolter 3 mois après le semis. Il vaut mieux cueillir au fur et à mesure des besoins sinon la plante ne produira plus.