Planter navet

planter navetIl a longtemps été une source d’alimentation principale en Europe avant de céder la place à la pomme de terre. Le navet n’est pas aussi fade qu’on peut bien le penser surtout s’il est fait maison. Sa saveur subtile est idéale pour des pots-au-feux, des jardinières, des ragoûts ainsi que toute une variété d’autres plats crus ou cuits.

Choix de la variété

On en trouve de plusieurs formes. Le navet peut être sphérique, allongé ou plat. Et on trouve également de plusieurs couleurs : jaune pâle, blanc, noir ou bicolore rose-blanc.

On distingue des variétés de printemps et d’été et des variétés d’automne et d’hiver.

Parmi les variétés de printemps et d’été, on trouve le navet de Croissy blanc et pointu et le Milan rouge qui est de forme aplatie et de couleur blanche ou violette.

Les variétés d’automne et d’hiver comptent dans leurs rangs le jaune boule d’or qui se conserve bien et dont la saveur est légèrement sucrée, Le noir long qui se conserve aussi bien et dont la forme est allongée et le navet de Nancy à feuille entière dont le forme est ronde et le collet violet.

Plantation

Le navet apprécie la douceur et l’humidité. Il est préférable de le mettre dans un endroit légèrement ensoleillé et pas trop chaud. Un sol léger, meuble et neutre ou légèrement acide lui convient. Par contre, on évitera les sols secs et calcaires.

Le sol devra être enrichi de compost bien décomposé, labouré et débarrassé des pierres et cailloux qui pourraient gêner la croissance du navet avant de pouvoir accueillir ce légume-racine.

Le semis a lieu de mars à début mai pour les variétés de printemps et d’été et de la mi-juillet au début septembre pour les variétés d’automne et d’hiver. A cet effet, des trous d’1 cm de profondeurs seront creusés et espacés de 25 cm à 30 cm. Les graines de navet y seront disposées puis recouvertes de terre à tasser à l’aide du dos d’un râteau. Enfin, il faudra arroser en pluie fine. Dès que les premières plantes font leur apparition, on les éclaircira à 10 cm pour ne garder que les plantes les plus robustes. Penser également à retirer régulièrement les mauvaises herbes.

L’arrosage doit être plus fréquent en été (2 fois par semaine) qu’en automne et les feuilles doivent être épargnées afin de ne pas développer de mildiou. De la paille au pied des navets pourra être placée pour conserver l’humidité car les navets ne tolèrent pas la sécheresse.

Si les racines pourrissent ou que les feuilles sont dévorées ou trouées, il faudra tout bonnement s’en débarrasser pour éviter la contagion. Pour repousser les limaces, utiliser un piège à bière.

Le navet s’associe bien avec la mente, le romarin, le céleri ainsi que la carotte et la tomate.

Le navet se récolte 2 mois après le semis pour les variétés de printemps et d’été et 3 mois après le semis pour les variétés d’automne et d’hiver. Une fois le navet récolté, il sera mis à sécher pour être débarrassé de ce qui lui reste de terre.