Planter mâche

planter mâcheCette plante à la saveur douce qui a longtemps été sauvage est facile à cultiver et ne demande pas beaucoup d’espace et de soins. Elle peut supporter des milieux inhospitaliers et est reconnue comme étant une salade d’hiver à consommer en salade ou cuite.

Choix de la variété

On classe généralement les variétés de mâche selon la saison de croissance. La mâche d’automne a de grandes feuilles mais est peu résistante au froid tandis que la mâche d’hiver a des feuilles plus petites mais tient bon face aux gelées hivernales. Les variétés de mâche les plus rencontrées sont la mâche à grosse graines, la mâche verte de Cambrai qui résiste bien au froid, la mâche verte à cœur plein, la mâche palace qui a la particularité d’être productive et qu’il est possible de récolter toute l’année, etc.

Plantation

La mâche étant à l’origine une plante sauvage, elle ne demande pas un sol particulièrement travaillé ou préalablement fertilisé. Elle est à semer de préférence dans un sol ferme et frais pas nécessairement labouré mais juste aéré en surface. En plus de cela, Elle nécessite peu d’espace, un petit potager ou une terrasse peuvent l’accueillir. La mâche aime en outre les climats tempérés mais déteste les grandes chaleurs. Pour ce qui est de son exposition, choisir un endroit légèrement ombragé.

Le semis a lieu en été et jusqu’au mois d’octobre. Elle est  idéale à planter après des cultures d’ails, d’oignons ou échalotes. On peut l’associer avec la carotte, le chou, le navet ou le poireau.

La mâche se sème en ligne dans des sillons de 2 à 3 cm de profondeur à espacer de 20 à 25 cm. Cet espace est important car il facilitera le désherbage. Recouvrir ensuite d’un peu de terre ou de terreau à tasser avec le dos d’un râteau tout en veillant à laisser le collet respirer si l’on plante des pousses. Après l’avoir semée, la mâche ne devra être que légèrement arrosée en pluie fine. Puis, elle sera régulièrement arrosée mais sans excès en prenant garde de ne pas mouiller les feuilles. On pourra placer de la paille pour maintenir l’humidité. Il faudra éclaircir les premières feuilles apparues à 8 ou 10 cm. Prévoir des tunnels ou des protections qui laissent pénétrer la lumière en cas d’importantes gelées hivernales.

La mâche est sensible à l’oïdium (maladie causée par des champignons responsable de tâches blanches), il est donc indispensable de veiller à ce que les plants soient assez espacés pour permettre une bonne ventilation. Si le mal est déjà fait, songer à utiliser un fongicide adapté.

Il est bien sûr possible de planter des plants qui auront poussé dans des godets. Il est aussi possible de semer à la volée à raison de 1000 graines par m².

On la récolte dès le mois d’octobre ou jusqu’au mois de mars selon la variété choisie. Un bon signe pour commencer la récolte est que les feuilles soient disposées en rosettes soit environs 3 mois après le semis. Lors de la récolte, la racine peut être laissée pour donner de nouvelles récoltes.