Planter concombre

planter concombreOriginaire d’Inde où il y serait cultivé depuis près de 3000 ans, Le concombre est un légume qui a été très utilisé par les civilisations antiques. Aujourd’hui, c’est un incontournable des préparations estivales qui se consomme évidemment cru ou même cuit.

Choix de la variété

On ne cultive que des variétés parthénocarpiques (qui ne contiennent pas de graines) du concombre car les autres en plus d’être remplies de graines ont un goût amer.

On distingue principalement deux types de concombre, les variétés anciennes assez courtes et à peau grumeleuse telles que Marketer et le généreux et les variétés plus récentes qui sont lisses et longues.

Quoi qu’il en soit, les deux types de concombre sont faciles à tuteurer soit en utilisant une ficelle ou un tipi en bois.

La variété la plus rencontrée de concombre est le concombre hollandais qui est droit, long et lisse. Ce concombre représente aujourd’hui 80 % de la production française.

Plantation

Le concombre peut aussi bien se cultiver en régions chaudes qu’en régions tempérées car la chaleur reste nécessaire à sa croissance mais il faudra le protéger du vent. On évitera donc de la planter tant que les nuits sont encore fraîches car les concombres n’aiment pas les terres trop humides.

Avant de procéder au semis, il est nécessaire d’enrichir le sol de terreau ou d’un mélange de compost et de sable.

Le semis peut se faire au printemps à la mi-mai pour les variétés potagères. Ou dès le mois de janvier sous serres chauffées. On pourra avoir préalablement planté quelques graines dans des pots dès mars-avril pour ensuite les placer en terre à la même période (mi-mai).

Il faudra réserver 4 m² à chaque plant et laisser une distance de 1 m entre les plants.

Il faudra également procéder régulièrement à la taille des gourmands, autrement dit les petites tiges qui poussent sur le côté, on devra aussi supprimer les bourgeons qui poussent en haut des tiges afin de ne pas épuiser la plante.

Il faut prendre attention à ne pas tordre la tige lorsqu’on tuteure car sinon en poussant, la partie neuve prend le pli et tombe par terre. Lors de la manipulation des tiges, il faudra toujours porter des gants car celles-ci sont velues et assez piquantes.

Pour éviter que la plantation de concombre ne soit envahie pas les gastéropodes, il faudra prévoir un piège à bière ou des cordons de cendre. A la plantation le concombre devra être généreusement arrosé, et par la suite il faudra l’arroser régulièrement sans trop exagérer car cela risque de lui donner un goût amer.

Le concombre peut être associé avec plusieurs autres plantations comme le chou, la laitue, ou les haricots mais pas avec des tomates ou des pommes de terre.

La récolte a lieu 6 semaines après la plantation.