Planter ail

planter ailL’ail est une plante potagère répandue partout dans le monde, sa culture facile, sa rusticité et sa bonne conservation en ont fait un condiment très populaire. Originaire d’Asie centrale, il est retrouvé sous tous les climats ou presque.

Choix de la variété d’ail à cultiver

Plusieurs variétés d’ail sont cultivées, toutes dérive de alium sativum, l’ail commun. Chaque variété se distingue par sa couleur et sa rusticité.

  • Ail violet : le “Germidour” et  le “Valdour”.
  • Ail blanc : comme le “Blanc de Lomagne”, le “Messidrome”, le “Jolimont” et le “Corail”.

Les deux variétés blanches et violettes sont précoces et rustiques, plantées en automne, leurs bulbes sont destinés à être consommés frais.

  • Ail rose :  plantées au printemps, ces variétés roses donnent des bulbes moins volumineux,qui  sont destinés à la conservation. Comme le “Rose de Lautrec” variété cultivée depuis le moyen-âge et sans doute la plus répandue. Il y a aussi le “Flavor”  qui est très résistant et est récolté au printemps.

Plantation

Pour planter l’ail, vous avez le choix entre deux périodes, et c’est l’usage auquel vous destinez votre récolte qui influencera votre choix : si vous voulez le conserver, plantez-le au printemps, si c’est pour avoir une belle récolte d’ail à consommer frais, plantez en automne.

Il est sensible à certaines maladies, respectez donc la rotation des cultures. Ne plantez pas de l’ail sur une parcelle qui a accueilli de l’ail l’année précédente, ni même de l’oignon ou des poireaux, car ceux-ci sont sensibles aux mêmes maladies.

L’ail a besoin de soleil pour bien se développer, choisissez donc un emplacement bien exposé surtout qu’il supporte les gelées et les très basses températures. Son seul point faible est l’humidité, il préfère donc un sol léger, perméable, profond et meuble.

Avant de planter, bêchez bien votre parcelle, une petite surface suffira à produire vos besoins en ail pour toute l’année.

Si la terre est lourde, incorporez du sable, mais n’apportez pas d’engrais organiques, ceux-ci pourraient entrainer la pourriture des bulbes.

Tracez des sillons profonds de 3 cm et espacés de 30 cm.

Plantez les caïeux tous les 12 cm,  pointe en l’air pour que la germination soit plus rapide et la tête doit affleurer à la surface.

Recouvrez de terre et tassez légèrement.

Ne surtout pas arroser, l’ail supporte mal les sols humides.

En région très humide, cultivez l’ail sur une bute de 15 cm de haut environ, elle doit être composée d’un mélange de terre du jardin et de sable.