Planter thym

planter thymLe thym est une plante sauvage que vous pouvez « domestiquer » à volonté afin de profiter de ses vertus phytothérapiques et culinaires. Le thym se présente en plusieurs variétés aux odeurs riches et aux couleurs chatoyantes : thym commun, citronné, serpolet… Vous avez l’embarras du choix pour décorer votre jardin et diversifier vos arômes.

Semer du thym

Les semences de thym ont lieu pendant le printemps.

  • Choisissez un sol peu humide sur un terrain ensoleillé. Recouvrez de terreau et parsemez régulièrement les semis de thym sur la surface, puis recouvrez légèrement.
  • Arrosez finement.
  • Les graines auront germé deux à trois semaines plus tard.

Plantation du thym

Pour planter du thym en terre, suivez ces instructions :

  • Le thym poussant dans un sol bien drainé, évitez le planter là où il est trop lourd et humide. Si besoin est, ajoutez des graviers ou bien du sable avant de planter.
  • Dans un trou suffisamment profond, saupoudrez la terre de composte ou de fumier.
  • Placez votre motte de thym à l’intérieur et remplissez de terre, puis tassez à la main ou avec une bêche.
  • Arrosez un peu ; le thym est une plante qui préfère les milieux secs.

Entretien du thym

  • Le thym ne nécessite pas d’entretien sophistiqué car c’est une plante résistante et qui s’adapte à la pauvreté du sol. Arrosez régulièrement mais sans excès, car cela pourrait entrainer son dépérissement.
  • Cette plante peut être exposée à un champignon qui la parasite et la fait flétrir.
  • Chaque printemps, il faudra la débarrasser des branches mortes.
  • Désherbez régulièrement la base de la plante.

Récolte du thym

Vous pourrez en récolter toute l’année en coupant les branches selon vos besoins. Par contre, coupez plutôt les jeunes pousses pour favoriser l’apparition de nouvelles branches.

Pour conservez les branches de thym, vous pouvez les congeler après les avoir lavées jusqu’à huit mois au maximum. Ou alors, vous pourrez opter pour leur séchage en plein air loin de l’humidité. Cette dernière a néanmoins l’inconvénient de réduire considérablement l’intensité de la senteur du thym.

Usages du thym

  • En cuisine, le thym accompagne très bien les soupes, les viandes et le poisson.
  • Puissant antiseptique, il aide à soigner et réduire les symptômes des rhumes, des infections, et contribue à améliorer la digestion.
  • Le thym a également des propriétés aphrodisiaques et est donc parfait pour se relaxer avant d’aller au lit !