Planter courge

planter courgeLa courge est le légume typique de l’automne, sa couleur, son goût et sa productivité en ont fait une star du potager partout en France.

Sa culture est facile et est identique à celle des autres cucurbitacées, elle peut être semée directement en pleine terre ou repiquée à partir d’un semis en godets. La courge, comme les citrouilles,  se développe sur une large surface et peut parfois être grimpante.

Bien choisir sa courge

Plusieurs variétés sont cultivées, parmi elles la courge Muscade , coureuse, de chair orange vif, épaisse, ferme, légèrement sucrée, la courge “Pomme d’or” qui est coureuse et donne jusqu’à 20 fruits par pied, les fruits sont de couleur jaune, fibreux, et délicatement parfumés. La courge “Spaghetti” donne deux à cinq fruits pesant deux à quatre kilos chacun, ils sont de chair jaune et après cuisson, ils donnent des filaments fermes, d’où le nom de courge spaghetti.

Plantation

Comme les autres cucurbitacées, la courge peut être semée en pleine terre de mai à juin ou à l’abri en avril et repiquée plus tard.

La plantation en pleine terre doit se faire trois semaines après le semis, il faut donc faire attention à ne pas semer trop tôt, les plants trop développés reprennent moins bien en pleine terre.

Les semis se font après que le sol soit bien réchauffé. Creusez des trous de la profondeur d’une bêche, incorporez du compost et recouvrez d’un peu de terre puis enfoncez trois graines à plat  dans chaque trou à deux ou trois centimètres de profondeur.
Les trous doivent être espacés d’au moins 1,50 m pour les variétés non coureuses et d’au moins deux mètres pour les variétés coureuses. Recouvrez de terre du jardin en formant une cuvette et arrosez copieusement.

Plus tard, vous ne garderez que deux plants, les plus vigoureux.

Une cloche au-dessus de chaque poquet favorisera la germination et accélérera la pousse.

Pour repiquer vos plantules issues des semis en godets, procédez de la même façon : trous espacés d’au moins un mètre et demi et arrosez copieusement en évitant que l’eau ne touche les feuilles.
Installez une protection contre le vent et le froid et paillez autour de vos courges pour les protéger de l’humidité qui est un facteur favorisant l’apparition de l’oïdium.