Manger bio sans se ruiner

bio pas cherAvoir une alimentation bio induit des changements sur sa liste de courses. Seulement pour éviter de trop dépenser il faut savoir comment choisir ses produits de façon saine et économique. Voici quelques règles qui pourront aider à faire les meilleurs choix.

Achats et bonnes affaires

Lorsqu’on passe à une alimentation bio, il faut être convaincu et avoir des raisons pertinentes et valables de le faire (protéger sa santé, se protéger des pesticides, préserver l’environnement, etc.) car la conviction stimule la curiosité et pousse à explorer l’univers bio pour dénicher bons plans et astuces (prix les plus bas, associations pour le maintien de l’agriculture paysanne).

Il est important d’adapter sa consommation à ses besoins et d’éviter les excès qui mènent au gaspillage. Les produits conventionnels ont tendance à être vendus en grandes quantités (lots, pack, etc.). Donc quand on passe au bio, on devra faire ses courses plus fréquemment mais avec une juste mesure des quantités nécessaires à acheter.

Pour limiter ses dépenses, rien de mieux que de s’adresser aux circuits courts. On a le choix entre des coopératives, des jardins associatifs et les associations pour le maintien de l’agriculture paysanne. Ces dernières proposent des paniers hebdomadaires fournis de fruits et légumes à petit prix. Penser à recourir à différents producteurs pour plus de variété.

De nombreuses options s’offrent à nous pour faire des économies. Acheter en vrac est plus économique et induit moins de gaspillage et guetter les bonus de fidélités de certaines boutiques bio permet de bénéficier d’avantages intéressants. Certaines boutiques offrent des récompenses aux acheteurs fidèles, et d’autres font baisser les prix en vendant des produits périmés ou presque périmés.

Comportement alimentaire

Faire son entrée dans le monde du bio c’est laisser de côté les produits industriels peu nourrissants pour adopter des produits à la fois plus sains, économiques et rassasiants comme c’est le cas pour les céréales et les fruits secs.

Il est conseillé de manger de la viande une à deux fois par semaine. La viande et les produits laitiers bios respectent les principes de la production biologiques mais sont plus chers que les produits conventionnels. D’autres sources de protéines et acides aminés saines existent comme la combinaison de céréales et de légumineuses.

Manger des fruits et légumes de saisons produits localement est la garantie d’avoir des produits savoureux mûris au soleil sans pesticides ou artifices d’aucune sorte. Penser à varier leurs utilisations et à les intégrer dans des petits plats faits maisons.

Enfin, il est important d’être prévoyant. Congeler les fruits et légumes permet d’en profiter toute l’année et de réaliser des économies sur ses achats.

 

Ecrit par :

mm

La rédaction

Collectif impliqué dans la sauvegarde des ressources de notre planètre et particulièrement sur la thématique du "manger mieux".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *