La nourriture bio et son impact sur la santé

manger bioLes résultats des études cherchant à montrer les effets du bio sur l’organisme sont parfois contradictoires. Entre ceux qui assurent que le bio constitue un réel avantage pour la santé et ceux qui n’y voient aucun intérêt, il est difficile de se faire une idée claire là-dessus. Alors qu’en est-il vraiment ?

Le bio, un plus pour la santé ?

Plus de saveur, meilleure qualité nutritive, ces arguments bios sont ceux qui ressurgissent le plus fréquemment. Cela n’empêche que certains remettent en doute la supériorité nutritive du bio. Le bio est moins riche en protéines. Cela s’explique par l’absence d’engrais composés d’azote qu’on retrouve en agriculture traditionnelle. Les protéines sont en plus grande quantité dans les produits traités mais de moins bonne qualité.

Une étude menée à la demande de la commission européenne et du Shipdrove Trust (organisme en faveur du bio) est venue lever les doutes entourant les produits bio. Cette étude prouve que ces derniers contiennent 69 % d’antioxydants en plus ainsi qu’une plus forte teneur en nutriments et oligo-éléments. Ils ne contiennent pas de nitrates qui sont cancérigènes lorsqu’ils sont fortement dosés et pas de traces d’irradiation.

Manger bioLes fruits et légumes traditionnels sont cueillis précocement pour ensuite être stockés ce qui réduit leur qualité nutritive. Les produits bios sont moins contaminés aux métaux lourds notamment le cadmium reconnu pour être cancérigène.

L’alimentation bio permet de se parer contre d’éventuels méfaits des OGM dont l’impat direct sur la santé reste méconnu.

Quelles sont réellement les conséquences de la nourriture biologique ?

Mais alors que signifie réellement tout ça et comment se traduit-il sur notre organisme ? Une alimentation bio offre une bien meilleure résistance aux infections. Un lait maternel sans traces de pesticides assure une meilleure croissance aux enfants. Une alimentation saine et naturelle pour les animaux se répercute sur leur capacité à procréer avec une plus grande fertilité. Les antioxydants contrent les radicaux libres et luttent contre le vieillissement de la peau, ils réduisant aussi le risque de maladies cardiovasculaires et neuro-dégénératives. Les métaux lourds comme le cadmium peuvent causer des lésions au foie et aux reins.

Somme toute, l’absence de produits chimiques néfastes agit comme une barrière protectrice limitant les risques de cancers et de toutes sortes maladies graves.
La débat entre bio et agriculture traditionnelle semble s’éterniser. Mais ce n’est pas un hasard si la demande ne cesse de croître. Elle est justifiée par des avantages concrets et avérés sur notre santé.

Ecrit par :

mm

La rédaction

Collectif impliqué dans la sauvegarde des ressources de notre planètre et particulièrement sur la thématique du "manger mieux".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *