Comment entretenir son potager bio

entretien potager bioUn potager ne donne les résultats escomptés que si on lui accorde le temps et les soins nécessaires. Entre l’arrosage régulier, l’enrichissement de la terre et les traitements contre les parasites, l’entretien est plus prenant qu’on peut bien le penser et doit donc être précédé d’une bonne planification. Mais le résultat en vaut la peine puisque entretenir son jardin convenablement c’est la garantie d’avoir un jardin en excellente santé donnant de délicieux légumes.

Le paillage, un allié de choix pour une bonne croissance

Les plantes surtout si elles sont plantées en période estivale sont sujettes aux sécheresses qui peuvent leur être fatales. Elles sont également souvent envahies par de mauvaises herbes. Le paillage est une solution contre ces deux problèmes. Il s’effectue en recouvrant le sol d’un matériau organique (paille, gazons et végétaux broyés), minéral ou plastique à une épaisseur variant entre 5 et 10 cm selon le matériau de paillage. Ce paillage peut être déposé au pied de toutes sortes de plantes aussi bien les arbustes et les haies que les plantes vivaces. Ses avantages sont nombreux parmi ceux-là : il permet de maintenir humidité et chaleur au pied des plantes et réduire ainsi les arrosages, après sa décomposition (s’il est organique) il permet d’enrichir le sol, il protège les racines des plantes des caprices de la météo et permet de ne plus avoir à désherber.

Comment entretenir son sol

La terre est le milieu naturel dans lequel les plantes vont évoluer. Il est donc primordial de créer un environnement favorable à leur croissance. Il faut bien sûr penser à travailler le sol pour qu’il soit disposé à accueillir les plantes. Pour ce faire, les caractéristiques des sols sont à prendre en compte. Les sols lourds ou très argileux doivent être travaillés en automne tandis que les sols moins compacts ou sableux sont à travailler au printemps. La grelinette est un outil qui permet d’affiner le sol sans le retourner, de l’ameublir (le travailler en surface) et de le débarrasser des mauvaises herbes. La motobineuse n’est à utiliser que dans jardins de grande taille car elle bouleverse la structure du sol et engendre la prolifération des mauvaises herbes. Une fois la terre bien travaillée, celle-ci doit être fertilisée en utilisant de préférence un engrais organique comme le compost à incorporer juste avant le début des cultures. Selon les besoins des plantes quelques ajouts d’engrais naturels peuvent s’opérer comme le fumier, les algues ou le phosphate naturel

Les traitements contre les parasites et maladies

Les mauvaises herbes, les parasites et les maladies sont de sérieuses menaces pour les plantes potagères. Fort heureusement des solutions efficaces existent. Les traitements même biologiques ne sont pas sans danger, il convient donc de respecter les consignes d’utilisation des produits. Le Nemaslug et le Ferramol luttent efficacement contre les insectes rampants. Les fongicides sont d’un grand secours contre l’oïdium et le mildiou. Il faut cependant redoubler de vigilance en les utilisant car ils sont souvent dangereux. Enfin pour lutter contre les insectes, seuls les insecticides de contacts (qui s’attaquent directement à l’insecte cible) sont permis, en les utilisant il faut veiller à éviter les pollinisateurs ainsi que les prédateurs des parasites.  D’autres solutions peuvent aider à se débarrasser des insectes comme les voiles anti-insectes, les pièges et certaines décoctions.

Arroser régulièrement

Les besoins en eau des plantes diffèrent grandement. Pour savoir si la plante a besoin d’eau, il suffit de tâter la terre. Si celle-ci est sèche ne pas hésiter à arroser en évitant les feuilles des plantes car un excès d’humidité leur est préjudiciable. Réduire la fréquence de l’arrosage pendant l’hiver, une fois tous les 15 jours convient. L’arrosage doit être plus généreux en période de croissance et se faire quand les risques d’évaporation sont moins importants (la matinée ou le soir).

Ecrit par :

mm

La rédaction

Collectif impliqué dans la sauvegarde des ressources de notre planètre et particulièrement sur la thématique du "manger mieux".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *