8 questions sur l’alimentation biologique

alimentation bioOn se pose tous des questions sur l’intérêt de l’alimentation bio et si celle-ci est vraiment bénéfique à l’environnement et à notre santé. Des recherches et études menées à travers le monde ont permis d’apporter des réponses à ces questions. Voici quelques questions que tout le monde a dû se poser au sujet de l’alimentation bio ainsi que des éléments de réponse.

Manger bio est-il plus sain ?

Une recherche anglaise basée sur des centaines d’études a permis de démontrer que les produits issus de l’agriculture biologique contenaient nettement moins de pesticides mais également moins de cadmium (métal lourd toxique) que les produits conventionnels. Les urines des personnes qui ont un régime bio contiennent aussi moins de traces de pesticides. Ces pesticides sont mis en cause dans l’apparition de cancers, de la maladie de Parkinson et le surpoids surtout chez les populations qui y sont les plus exposées.

L’alimentation bio est-elle équilibrée ?

Une étude française qui s’est penchée sur les habitudes alimentaires de 500 000 adultes a permis de démontrer qu’alimentation bio et alimentation conventionnelle fournissent la même quantité d’énergie. Seulement l’alimentation bio est de meilleure qualité car elle est d’un côté plus riche en fruits et légumes, en légumes secs et en céréales complètes et d’un autre plus pauvre en charcuterie, sodas et alcool. Ce qui donne lieu à un apport nutritionnel plus intéressant : entre 10 et 20 % de minéraux en plus, 20 % d’acides gras en plus et 27 % de fibres en plus.

Les labels bios garantissent des produits essentiellement composés d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ainsi que des animaux nourris principalement avec des ingrédients biologiques pour les produits d’origines animales. Ils réduisent aussi le nombre d’additifs autorisés mais ne disent rien sur la teneur, en sel, en sucre ou en gras des aliments.

Le bio tient-il compte du bien-être animal ?

Les labels bios garantissent globalement moins de promiscuité pour les animaux y compris les poules et les porcs ainsi qu’un accès à l’extérieur. Cependant les méthodes d’abattage ne sont pas abordées. Il est simplement interdit de recourir aux stimulateurs électriques pour étourdir l’animal.

Qu’en est-il du vin bio ?

Le label agriculture biologique a beau faire mention de ses garanties sur les produits bio, une enquête du magazine Que choisir en 2013 a relevé des traces de pesticides dans quelques vins. A l’heure où les effets dévastateurs des pesticides sur la santé sont révélés, les viticulteurs prennent leurs précautions et associent leurs produits avec des labels plus restrictifs. Les sulfites en particulier sont dans leurs collimateurs. En 2011 une étude a démontré que 3% des français dépassait la dose journalière autorisée de sulfites en raison de la consommation du vin. Ces composés peuvent causer des intolérances voire des réactions plus graves chez les personnes les plus vulnérables.

Quels sont les avantages nutritionnels des produits bios ?

Une étude datant de 2003 de l’agence française de sécurité sanitaire des aliments attestait que l’apport nutritionnel des produits bios et des produits conventionnels était le même. Aujourd’hui, les résultats des différentes études sont assez contradictoires. Ce qui est sûr c’est que les produits bios sont plus riches en antioxydants et en acides gras essentiels. En revanche il n’y pas de différence notable pour les apports en vitamines et minéraux des deux modes d’alimentation. Pour en avoir plus, il faut juste consommer plus de fruits et légumes.

L’alimentation bio comporte-t-elle des inconvénients ?

L’alimentation bio a beau être avantageuse sur plusieurs plans, cela ne l’empêche pas d’avoir aussi quelques inconvénients. Le premier à nous venir en tête est le prix. Les prix des produits bios sont entre 20 % et 30 % plus élevés que ceux des produits conventionnels. Cela s’explique par les méthodes de production plus onéreuses mais aussi par des réseaux de distribution plus restreints. Les aliments bios étant exempts de tous conservateurs, Ils tiennent moins longtemps que les produits conventionnels et les fruits secs sont plus sujets aux mites. Enfin, les points de ventes sont certes de plus en plus nombreux mais souvent leurs stocks ne sont pas suffisants face à la demande.

Les produits bios sont-ils forcément plus chers ?

L’alimentation bio est souvent perçue comme un privilège qui n’est pas accessible à tous. Mais quelques choix judicieux permettent de consommer sain à des prix raisonnables : le choix de produits de saison, réduire la quantité de viande au profit de protéines végétales et éviter les plats industriels préparés qui reviennent plus chers que de cuisiner soi-même. Enfin, le bio est un mode de vie qui implique aussi de réduire les quantités consommées et d’éviter le gaspillage, ce qui est aussi une solution pour dépenser moins.

Que choisir entre bio et local ?

Les produits bios importés, parfois de très loin, envahissent les rayons de supermarchés et de certaines boutiques. Importer de loin implique transporter de loin, ce qui a une empreinte carbone assez importante. Mais les produits locaux ne sont pas forcément bios, alors que faire ? Consommer tout simplement du bio local. Il faut veiller à acheter ses produits via des circuits courts car cela est moins polluant et profite aussi aux producteurs.

 

Ecrit par :

mm

La rédaction

Collectif impliqué dans la sauvegarde des ressources de notre planètre et particulièrement sur la thématique du "manger mieux".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *